Henri Matisse

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’ai envie de parler de Matisse. Pas vous ?

Non ?

Bon.

On va en parler quand même.

Bon alors, d’emblée, sans y connaître grand chose en Art, Matisse, ça me parle.
C’est coloré, c’est frais, on est sûr de pas se tromper.

Maintenant que j’ai enfoncé un maximum de portes ouvertes et qu’on remarque bien que cette intro pourrait se calquer sur un joli meuble Ikea, on va rentrer dans le vif du sujet : qui c’est ce type ?

 


 

♦ La fiche ‘Pas que ça à foutre’ ♦

 

Capture d_écran 2018-03-03 à 13.57.43©Site The Famous People

Joli manteau, au passage.

Henri Matisse
Français
Né en 1869 à Cateau-Cambrésis, Mort en 1954 à Nice
Peintre, dessinateur, graveur, sculpteur.
Courant fauviste

Signature :

Capture d_écran 2018-03-03 à 14.01.38


 

♦ Le point enchères ♦

 

Alors, depuis 2000, il ne quitte pas le top 80 des artistes les plus chers du monde, comme ça au moins vous êtes fixés.

TOP 1

Capture d’écran 2018-03-09 à 14.43.21.png

Henri Matisse, Nu de dos IV, 1930, Bronze, 189cm
© Site Copper
Vendue pour 43 $ chez Christie’s New York en 2010

 

TOP 2

Capture d’écran 2018-03-09 à 14.39.11.png

Henri Matisse, Les coucous, tapis bleu et rose, 1911, Huile sur toile, 81x65cm
© Site de Christie’s
41 millions $ en février 2009 lors de la vente
Christie’s – Collection YSL & Pierre Bergé au Grand Palais à Paris. 

TOP 3

Capture d’écran 2018-03-09 à 14.56.51.png

Henri Matisse, L’Odalisque, Harmonie Bleue, 1937, Huile sur toile, 60x49cm
© Site de Christie’s
Vendu pour 30 millions de $ chez Christie’s New York en 2007


 

♦  Le début ♦ 

Matisse est né au Cateau-Cambrésis. C’est un village des Hauts-de-France. Comme quoi, la prochaine fois, ne vous foutez pas trop de la gueule des gens du Nord, vous pourriez bien avoir le prochain Matisse en face de vous. Bon, il y a peu de chances. Mais on sait jamais.

Capture d_écran 2018-03-09 à 15.05.19

 

 

Son père est marchand de grains, sa mère est peintre amateur. Il a une enfance sympa, puis devient clerc de notaire à Saint-Quentin, toujours dans le Nord.
A 20 ans, il a une crise d’appendicite. Il doit rester couché pendant looooongtemps.
Un de ses voisins, Léon Bouvier, vient souvent lui rendre visite. Cet ami est peintre. C’est comme cela que Matisse va découvrir la peinture. La mère de Matisse lui offre une boîte de peinture. C’est le déclic.

Une fois guéri, il retourne travailler en tant que clerc de notaire, mais il prend des cours de dessin en parallèle. Matisse, ce n’est pas un artiste junkie qui picole et qui tabasse des gens (je ne sais pas qui a cette image des artistes ?!). Il est sérieux, c’est pas Pete Doherty ok? Il ne joue pas sur le côté artiste maudit. C’est un type droit, honnête, qui bosse. Prenez-en de la graine.

Il est connu pour l’utilisation de concepts comme la simplification, la stylisation, la synthèse, la couleur à fond dans sa peinture. Il s’inspire énormément de la nature. Mais ça, ça viendra plus tard comme on le verra dans l’article.

En juin 1890, il a 20 ans, il peint son premier tableau :

 

Capture d_écran 2018-02-17 à 13.35.17

Henri Matisse, Nature morte aux livres, 1890.
© Site du Musée Matisse à Nice

 

Comme on peut le voir, le style est assez classique, on ne dirait pas vraiment du Matisse.

Quelques temps plus tard, il part à Paris.

Il rencontre Albert Marquet, un peintre post-impressionniste français.

 

Capture d_écran 2018-02-17 à 13.39.23

Albert Marquet (1875-1947)
© Wikipédia

 

Capture d’écran 2018-02-17 à 13.42.07.png

Albert Marquet, Contre-jour, Alger, 1924, Huile sur toile, 53x65cm
© Site de Christie’s

 

En 1895, Matisse s’inscrit à l’Ecole des beaux-arts, dans l’atelier de Gustave Moreau.

Gustave Moreau est un peintre, graveur, dessinateur et sculpteur français, né en 1826 et décédé en 1898.

 

Capture d’écran 2018-02-17 à 14.33.24.png

Gustave Moreau, Autoportrait, 1850
© Wikipédia

 

Capture d_écran 2018-02-17 à 14.40.53

Gustave Moreau, Le paon se plaignant à Junon, 1881, Aquarelle, 31x21cm
© Wikimedia Commons

 

Moreau fait partie du courant symboliste, voire mystique.
Il encourage donc ses élèves à entraîner leur imagination. C’est ce que va faire Henri.

Merci Gustave d’avoir encouragé notre ami Matisse ! Encore une bonne idée !

En 1896, Matisse expose ses oeuvres pour la première fois. Il a 27 ans. Cet été là, il rencontre des gens totalement lambdas, genre : Auguste Rodin et Camille Pissarro.

Pour ceux qui n’ont pas suivi au premier trimestre (?), Auguste Rodin (1840-1917) est un grand sculpteur français. C’est l’auteur de la sculpture ‘Le penseur’, une grande oeuvre en bronze :

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 14.16.26.png

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un type qui réfléchit.
© Site du Musée Rodin

 

Camille Pissarro, on en parle dans l’article sur Paul Gauguin .

Là dessus, Matisse s’intéresse à l’impressionnisme, le courant artistique qui retranscrit les impressions. J’en parle brièvement dans cet article : Le post-impressionnisme pour ceux qui veulent une définition plus concrète.

‘Est-ce que Matisse gagne déjà des ronds avec sa peinture ?’

Petits curieux ! Et bien oui, mais en tant que décorateur de théâtre avec son copain Marquet.

Niveau famille, à 25 ans, Matisse a son premier enfant avec une de ses modèles. Quatre années plus tard, il épouse une autre femme : Amélie Parayre, avec laquelle il aura deux autres enfants. Le couple élève les trois gosses.

Niveau inspiration, Matisse aime beaucoup l’oeuvre de Joseph Mallord William Turner.

Turner (1775 – 1851) est un peintre anglais considéré comme un des précurseurs de l’impressionnisme. On l’appelle le ‘peintre de la lumière’.

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 14.32.50.png

J.M.W. Turner, ‘Rotterdam Ferry-Boat’, peinte en 1833, 92x122cm
© Wikimedia Commons

 

Après avoir vécu à Toulouse, Matisse déménage en Corse, à Ajaccio.

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 14.37.20.png

On le comprend, c’est vrai que ça a l’air sympa, Ajaccio.
© Site de Last Fly

 

Pendant cette période, il s’inspire beaucoup de Turner, et peint énormément de toiles.

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 14.39.51.png

Henri Matisse, Le mur rose, 1898, 38x46cm.
© Wikipédia

 

L’oeuvre ‘Le Mur Rose’ a d’ailleurs une histoire assez peu sympathique : elle a été dérobée par les nazis pendant la 2ème Guerre Mondiale. En 2008, ce tableau a été restitué par l’état français aux héritiers de son propriétaire initial, Harry Fuld Junior.

En 1900, Matisse va se concentrer sur la sculpture, il étudie dans l’atelier du sculpteur Antoine Bourdelle, un type sympa qu’Alberto Giacometti a aussi connu.

La sculpture chez Matisse, ça donne ça :

 

Capture d’écran 2018-03-08 à 19.02.50.png

Henri Matisse, Nu de dos I, 1909, Bronze, 190x116x117cm
© Succession H. Matisse et Centre Pompidou

 

 


 

♦︎ Les choses sérieuses commençent ♦︎

 

En 1904, Ambroise Vollard permet à Matisse de faire sa première exposition personnelle. Ambroise Vollard (1866-1939) est un galeriste et marchand d’art parisien. Il n’a pas fait grand chose dans sa vie. Ah si quand même, il a découvert des artistes comme Matisse, Gauguin, Picasso, Van Gogh ou encore Cézanne. Enfin bon…

A propos de Cézanne, Matisse a acheté un de ses tableaux ‘Les trois baigneuses’ à Vollard quelques années auparavant. Matisse est très admiratif de Cézanne. Il ne vendra jamais ce tableau, car il l’aime trop, question de principe. Il le donnera au musée parisien du Petit Palais en 1936.

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 14.51.59.png

Paul Cézanne, Les trois baigneuses, 1879-1882, huile sur toile, 55x52cm.
© Site du Petit Palais

 

Dans les années 1900, le style de Matisse, c’est ça :

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 15.47.25.png

Henri Matisse, Luxe, calme et volupté, 1904, Huile sur toile, 98x118cm
© Wikipédia

 

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 15.44.48.png

Henri Matisse, La fenêtre ouverte, 1905, 55x46cm
© Wikipédia

 

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 15.42.49.png

Henri Matisse, Madras rouge, 1907, 99x80cm
© Site Icanvas


 

♦︎ Le fauvisme ♦︎

 

Bon, pour ceux qui sont encore là à ce stade de la lecture, on avait dit au début que Matisse était un des peintres représentatif du mouvement fauviste.

‘Mais qu’est ce que c’est que ça le fauvisme ?’

Le fauvisme, c’est un courant né en 1905, après le Salon d’automne de la même année, un salon dans lequel on montrait des oeuvres d’art à Paris. Lors dudit Salon, les oeuvres de grands peintres comme Matisse, Albert Marquet, Maurice de Vlaminck, André Derain ou encore Kees van Dongen ont été exposées. Avant de vous expliquer d’où vient le nom ‘fauvisme’, je pose ci-dessous des toiles exposées lors de ce salon.
Vous comprendrez mieux la suite.

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 15.00.43.png

Henri Matisse, La japonaise : femme au bord de l’eau, 1905,
Huile et crayon sur toile, 35x22cm
© Site du MoMA

 

Capture d_écran 2018-03-09 à 16.33.47

Henri Matisse, La femme au chapeau, 1905, 31x24cm
© Site 3ème Art

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 15.03.19.png

André Derain, Vue de Collioure, 1905, Huile sur toile, 66x82cm
© Site Les Arbres

 

Capture d’écran 2018-03-03 à 15.05.36.png

Maurice de Vlaminck, L’étang de Saint-Cucufa, 1903, Huile sur toile, 54x65cm
© Site Artnet
Pour info, Saint-Cucufa, c’est le nom d’un bois et d’un étang dans le département des Hauts-de-Seine, en France. C’est plus précisément à Rueil-Malmaison, dans le 92.

 

Screen Shot 2018-03-05 at 15.31.36.png

Albert Marquet, Le port de Menton, 1905
© Wikiart

 

Tous ces tableaux sont dans la même salle au Salon d’automne, et le critique d’art Louis Vauxcelles parlera de cette pièce comme d’une ‘cage aux fauves’, d’où le nom.

Le fauvisme, c’est la couleur et la simplification des formes, et ça fait que le figuratif devient quand même un peu abstrait.

Matisse est un des principaux fauvistes, et on commence à reconnaître son talent, il dit à propos du fauvisme :

‘Il s’agit d’une construction par surfaces colorées, d’une recherche d’intensité dans la couleur. La lumière n’est pas supprimée, mais elle se trouve exprimée par un accord des surfaces colorées intensément.’

 


 

♦︎ Déjà que c’était sérieux, ça va le devenir encore plus ♦︎

 

Suite à cela, Matisse rencontre une famille de grands collectionneurs américains : les Stein, ils présenteront Picasso à Matisse.

En 1908, Matisse écrit Notes d’un peintre sur son dessin, Écrits et propos sur l’art et dit ceci :

« Mon dessin au trait est la traduction directe et la plus pure de mon émotion.
La simplification du moyen permet cela. »

Rien compris.

Exemple de ce que fait Matisse en 1908 :

 

La desserte rouge, 1908, Huile sur toile, 180x220cm, C site de la collection Chtchoukine

Henri Matisse, La desserte rouge, 1908, Huile sur toile, 180x220cm
© Site de la collection Chtchoukine

 

En 1909, deux oeuvres de Matisse entrent dans la collection Chtchoukine :
La Danse et La Musique.

 

La danse.jpg

Henri Matisse, La danse, 1909, Huile sur toile, 260x391cm
© Site Historia-Arte 

 

La musique.jpg

Henri Matisse, La musique, 1910, Huile sur toile, 260x391cm
© Site du Ciné-Club de Caen

 

Sergeuï Chtchoukine (1854-1936) est un homme d’affaire et grand collectionneur russe. Il commence par acquérir des Monet, puis continue en achetant des Degas, des Renoir, des Pissarro, des Cézanne, des Van Gogh, des Gauguin, des Picasso. Il aura une véritable passion pour les oeuvres de Matisse.

C’est le plus grand collectionneur de Matisse, jusqu’en 1914, au début de la Première Guerre Mondiale.

Maintenant qu’on parle de Sergueï, sachez que sa collection a été exposée en 2016-2017 à la Fondation Vuitton.
Qu’est ce que la Fondation Vuitton ?
Excellente question, j’y réponds ici : La fondation Louis Vuitton .
L’exposition Chtchoukine a fait péter les records : 1,2 millions de visiteurs en quelques mois. Presque autant, donc, que le nombre de visiteurs sur ce site. Ou pas.
C’est la 2ème exposition la plus visitée, après l’exposition ‘Toutankhamon et son temps’, datant de 1967, au Petit-Palais à Paris.

On ne va pas se mentir, à ce moment là, Matisse est assez famous. Et ça va continuer, car entre 1908 et 1912, les oeuvres de Matisse sont exposées à Londres, Berlin, Munich, Moscou…puis à l’Armory Show à New York en 1913.

‘Et qu’est-ce que c’est l’Armory Show ?’

C’est une foire d’art.

‘Et qu’est-ce que c’est une foire d’art ?’

C’est expliqué ici : Les foires d’art .

Oui, je vous renvoie souvent à d’autres de mes articles, ET ALORS ?
Ici, on apprend les bases, ça ne fait jamais de mal de relire les bases.

Pendant tout ce temps, Matisse passe les hivers au chaud, et il a bien raison.
Maroc, Andalousie, Algérie… Tout ça l’inspire beaucoup.

D’ailleurs, à partir de 1916, il décide de rester sur la Côte d’Azur.

On le comprend.

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 16.01.13.png

Henri Matisse, Intérieur à Nice, 1920
© Succession H. Matisse

 

Matisse expose, expose, expose.

En 1920, le MoMA (New York) lui consacre une exposition personnelle.

En 1925, son fils ouvre une galerie d’art à New York. Il faut savoir que la majorité des collectionneurs de Matisse sont américains. En 1927, Matisse reçoit le prix Carnegie aux Etats-Unis, et autant vous dire que ce prix n’est pas tout pourri. Par exemple, Picasso reçoit ledit prix en 1930, et Matisse pèse tellement dans le game qu’il sera dans le jury cette année là. BIM !

Là-dessus, Albert Barnes, un grand collectionneur américain, lui commande une oeuvre car il est en train de créer une fondation d’art à côté de Philadelphie. Normal. Ainsi, en 1933, Matisse ira installer lui-même la Danse de Merion, une version de La Danse, à la fondation Barnes. Classe.

 

Capture d_écran 2018-03-08 à 18.59.22

Henri Matisse, La Danse, version Fondation Barnes, 1932-1933. 
© Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

 


 

♦︎ Attention, les infos suivantes vont casser l’ambiance ♦︎

 

Bon, jusqu’ici, il y avait une bonne ambiance. Vous étiez bien, posés, avec votre petite tasse de thé -buvez du thé, c’est bon le thé-. Et bien sachez que l’ambiance va changer.

Première chose :  

En 1940, Matisse a 71 ans, il souffre d’un cancer du côlon. C’est la merde.

Je mets une oeuvre de Matisse datant de 1940, pour égayer un peu le paragraphe :

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 16.10.13.png

Henri Matisse, La blouse roumaine, 1940, Peinture à l’huile, 92x73cm
© Site du Centre Pompidou

 

Alité à Nice, Matisse doit développer de nouvelles techniques. Il dessine beaucoup au fusain, il prend ses modèles où il peut, en engageant notamment son infirmière pour poser pour lui.

Deuxième chose :

Qui dit années 1940, dit 2ème Guerre Mondiale. Et qui dit guerre, dit résistance. Les enfants de Matisse étaient engagés dans la résistance. La fille du peintre, Marguerite, ainsi que l’ex-femme de Matisse, Amélie, ont été arrêtées pour cela et mises en prison, et, en ce qui concerne sa fille, elle a subi des tortures. Les deux femmes s’en sortent vivantes, mais traumatisées. C’est une terrible épreuve pour Matisse.

Sa santé se détériore peu à peu, il invente alors la technique des papiers découpés.
Il découpe du papier, et dirige ses assistants pour placer lesdits papiers sur des toiles.

Pendant ce temps, de 1943 à 1947, Matisse créé ‘Jazz’, un livre qui allie notes personnelles de l’artiste et papiers découpés, une série de 20 planches. L’ouvrage a été tiré à 270 exemplaires, tous signés par l’artiste.

Un bien beau bouquin qui comporte les planches ci-dessous :

 

Capture d’écran 2018-03-08 à 19.35.20.png

Henri Matisse, Le clown, 1943, Papiers gouachés, découpés, collés sur papier, 67x50cm
© Succession H. Matisse et Centre Pompidou

 

Capture d_écran 2018-03-08 à 19.39.21

Henri Matisse, Le coeur, 1947, 37x61cm
© Le site du MoMA

 

Capture d’écran 2018-03-08 à 19.41.47.png

Henri Matisse, Icare, 1947, 41x27cm
© Le site du MoMA

En 1948, dans une correspondance, Matisse écrit :

‘J’ai toujours essayé de dissimuler mes efforts, j’ai toujours souhaité que mes œuvres aient la légèreté et la gaieté du printemps qui ne laisse jamais soupçonner le travail qu’il a coûté.’

A peu près comme moi avec cet article, parce que putain, j’ai mis plus de 2 semaines à le rédiger.

A la fin de sa vie, Matisse fera des toiles pas dégueulasses telles que :

 

Intérieur au rideau égyptien, 1948 C Thibaut Abitbol via Pinterest

Henri Matisse, Intérieur au rideau égyptien, 1948, 
© Pinterest par Thibaut Abitbol

 

Danseuse créole, 1950, Papiers gouachés, découpés, 205x120cm C Amorosart

Henri Matisse, Danseuse créole, 1950, Papiers gouachés, découpés, 205x120cm
© Amorosart

 

La tristesse du roi, 1952, Papier, gouache, 292x386cm C Pinterest Günter Tauchner

Henri Matisse, La tristesse du roi, 1952, Papier, gouache, 292x386cm
© Pinterest via Günter Tauchner

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 17.18.17.png

Henri Matisse, Nu bleu II, 1952, Papiers gouachés, découpés, 103x86cm
© Site du Centre Pompidou

 

Nu aux oranges, 1953, Encre de chine, papiers coupés sur toile, 155x108cm

Henri Matisse, Nu aux oranges, 1953, Encre de chine, papiers coupés sur toile, 155x108cm
© Site World Gallery

 

Apollo, 1953, C succession H Matisse _ BUS 2011 .jpg

Apollo, 1953, Gouache découpée, 327x423cm
© Site Moderna Museet

 

L'Escargot, 1953, litho, 24x24cm C Tate Gallery.png

Henri Matisse, L’Escargot, 1953, litho, 24x24cm
© Tate Gallery

Sans transition, en 1954, Matisse décède à Nice.

 


 

Et voilà ! On en sait un peu plus sur Matisse. On est bien content.

Si vous n’avez rien appris, au mois vous connaitrez le logo qui représente les Hauts-de-France.

♥ SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE (SEULEMENT SOUS CETTE CONDITION), vous pouvez vous abonner au site pour recevoir une notification quand un nouvel article est publié, vous pouvez aussi commenter l’article, et le partager avec quelqu’un qui serait susceptible d’être intéressé par son contenu. Vous avez des boutons de partage un peu partout, histoire de vous faciliter le travail.

♥ Si vous aimez les belles images, vous pouvez suivre le compte Instagram du site, il vous informe des publications des nouveaux articles, je poste très régulièrement des belles oeuvres (en rapport avec les articles), et parfois, quand je visite de nouveaux endroits, je fais des stories ⇒ Instagram . Je poste aussi des sélections d’oeuvres sympas en story.

♥ Et sinon, bien évidemment, j’ai une page Facebook et un compte Twitter, afin que vous puissiez vraiment avoir le choix niveau réseaux sociaux. On sait jamais.

 

 

Publicités

27 commentaires

  1. lesbellessources

    Il faut, à n’en pas douter, beaucoup de talent et autant de travail pour présenter de manière aussi plaisante, légère, ludique un parcours aussi dense et riche que celui de Matisse, merci pour ça artvulgaris, et merci pour les belles émotions qui traversent le récit /parcours du peintre. J’ai beaucoup apprécié!

    Aimé par 1 personne

  2. loisobleu

    Un volet rugit
    sort la lumière
    de ses dents

    Pigment foulé au pilon
    déjà monte un nu
    du puits du mortier

    Des calanques
    la stature picturale
    sale la côte marchande

    Le Maître n’aurait-il plus de jambes
    qu’une paire de ciseaux vestale
    découpe l’ombre pour l’éternité de la Lumière

    Matisse en rit…

    Merci pour cet hommage pour lequel, n’en prends surtout pas ombrage, les reproductions photographiques des oeuvre auraient mérité un format plus grand.
    N-L

    J'aime

  3. malyloup

    comment ne pas aimer cet article et cet artiste…….sauf si on manque de temps pour tout lire et tout regarder 😉
    pour ma part c’est plutôt quelques photos et 22 mots (si, si 22 car c’est mon chiffre d’or 😉 ) alors chapeau pour les 2 semaines de boulot! (2 étant la moitié du 22….si, si c’est bien *ça* et j’adore! oui, oui suis très balèze en maths 🙂 )
    ah oui, là « Si vous n’avez rien appris, au mois vous connaitrez le logo qui représente les Hauts-de-France. »………..heu « au mois’………ça m’intrigue graaaaaave
    alors merci et merci et merci pour ce bon moment d’apprentissage de l’Art et……. bisous tant qu’à faire!

    Aimé par 1 personne

  4. kenza

    J’ai adoré lire ce texte. Gentil Matisse (il ne tabasse pas), pleins de couleurs (il exprime ses émotions) et des collages (pour faire plaisir aux enfants et aux adultes qui ne se prennent pas au sérieux). Merci! J’en souris encore!

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s