Léonard de Vinci

Comme d’habitude, une circonstance plutôt nulle a déclenché l’idée de l’article qui va suivre.
J’étais à l’aéroport, avec Beaux-Arts Magazine dans mon sac, histoire de faire genre « je me cultive » alors que mon seul but était de boire des bières à Lille (donc j’allais à Lille, vous l’aurez compris).

Quand soudain, la dame qui parle dans le micro pour Easy Jet annonça que notre avion avait plusieurs HEURES de retard, nous regardâmes où se trouvait notre avion en temps réel, et nous vîmes qu’il était à Salamanque, en Espagne, c’est-à-dire bien loin de là où nous nous trouvions.

3ee802de19b4fa426e3e2f9fa4e13403.jpg

Coucou.

Abasourdis par cette nouvelle, nous ouvrîmes le Beaux-Arts Magazine et commençâmes à faire les tests à la fin dudit magazine car faut pas déconner on va pas lire des articles sur la faïence.

Et là, on voit la photo de l’oeuvre ‘Salvator Mundi » de Léonard de Vinci, et on découvre (enfin pas vraiment, parce que la nouvelle avait fait un peu de bruit) que ledit tableau s’est vendu pour 450 millions de dollars, ce qui en fait la peinture la plus chère du monde.

Bon, là dessus, on part acheter des chips car il commence à faire faim.
Et après ça, je me dis :

« Putain, mais c’est quoi ce prix (le tableau, pas les chips, même si acheter des chips dans un aéroport ça équivaut à sacrifier son compte épargne) ?
Et d’abord, c’est qui ce Léonard de Vinci ?
Est-ce qu’il a joué dans le film Da Vinci Code avec Jean Reno ? »

jean_reno_85789.jpg

Jean Reno
© Nautiljon

Spoiler, Léonard n’a pas joué dans le film.

Sur ce, voici une petite ébauche de qui est le gars.

 


 

Leonardo_self.jpg

Autoportrait de Léonard de Vinci, 1512-1515
33×21, Bibliothèque Royale de Turin
© Wiki


 

♦ La fiche « Pas que ça à foutre » ♦

Léonard de Vinci ou Leonardo di ser Piero da Vinci.
On va revenir sur son nom plus tard.
Tellement de suspens, vous ne pouvez pas arrêter de lire maintenant, je sais bien.
Né en Toscane, région de Florence en Italie en 1452
Décédé à Amboise en Touraine en France en 1519
Peintre, architecte, ingénieur, inventeur blablablablabla de la Renaissance

Signature : 

Signature_de_Léonard_de_Vinci.svg.png


 

♦ Le point enchères ♦

 

Donc là, on va pas se mentir, la recherche sur ArtPrice ne m’a pas pris longtemps, puisque seules 9 oeuvres de Léonard de Vinci y figurent.

La plupart de ses oeuvres ont été paumées / détruites / oubliées…
Seules une quinzaine d’oeuvres sont arrivées jusqu’à nous.

 

Top 1

800px-Leonardo_da_Vinci,_Salvator_Mundi,_c.1500,_oil_on_walnut,_45.4_×_65.6_cm

Léonard de Vinci, Salvator Mundi.
© Wiki

Il s’agit bien entendu du « Salvator Mundi », vendu chez Christie’s New York en novembre 2017 pour 339 millions d’euros.  C’est une huile sur toile de 65x45cm, attribuée à Léonard de Vinci. On en reparle plus tard dans l’article.

 

Top 2

1.jpg

Léonard de Vinci, Horse and Rider.
12x8cm, dessin et papier.
13 millions d’euros chez Christie’s Londres en 2001.
Un poney fort onéreux.

 

Top 3

2.jpg

Léonard de Vinci, Etude de draperie, personnage agenouillé vers la gauche.
Encre, pinceau, lavis… 28x18cm.
Vendu chez Sotheby’s Monaco en 1989 pour 5 millions d’euros.

 


 

♦ Il fait quoi dans la vie le Léo ? ♦

 

Et bien pas mal de choses, sachant que nous, on galère à avoir un seul métier et zéro talent, lui nous met une grosse grosse tannée : il a été peintre, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain.
Pendant que moi je casse un verre à chaque fois que je vais la vaisselle. Certains sont plus doués que d’autres. Breeeeeeeeef.

Niveau invention, le gars va penser par exemple à l’avion, l’hélico…
Pas réalisable de son vivant mais c’était déjà bien d’avoir eu l’idée.

Capture d’écran 2018-07-28 à 15.50.20.png

Moi, devant l’absurdité de mon existence.

 


 

♦ Léo et la renaissance ♦

 

La Renaissance, c’est une période d’évolution de la littérature, de la philosophie, des sciences, des arts… autour du XVème siècle. Cette redécouverte nous vient d’Italie, où les artistes étaient beaucoup plus libres que chez nous et où ils s’inspirent de l’Antiquité grecque et romaine. L’invention de l’imprimerie va participer à la diffusion de la connaissance, ça va faire du bien à tout le monde, croyez-moi. Là-dessus, l’humanisme nait. Avant on se préoccupait à fond de Dieu, maintenant on est plus centré sur l’Homme. On commence à se dire que l’éducation, ce n’est pas totalement inutile, et se forger un esprit critique, ça peut être positif.
Je m’étends pas plus là dessus car j’y connais pas grand chose mais ça donne déjà une idée de l’époque dans laquelle vivait Léo.

 


 

♦ D’où vient Léo ? ♦

 

Son père est un mec important, genre notable italien, et sa mère était plus ou moins une paysanne / esclave, il s’agissait d’une relation illégitime entre les deux. Il est élevé par son père comme si c’était son enfant légitime.

Décryptons ensemble le nom à rallonge « Leonardo di ser Piero Da Vinci » :

physics-formula-vectors.jpg

Ça veut dire que :
-le gars s’appelle Leonardo,
-qu’il est le fils de Maître Piero (le père qui est notaire et qui s’appelle Pierre),
-qu’il vient du village de Vinci.
Vu qu’il est quand même un enfant illégitime, on va juste garder « Léonard de Vinci« .
C’est comme si toi tu t’appelais Mathieu fils de Thierry de Clermont-Ferrand. Classe.

Léonard grandi très entouré, par sa famille, parrains, marraines et tout le reste.
Il a une éducation assez libre, il apprend vite fait à lire et à écrire, voire à compter, il a une orthographe dégueulasse. Il n’apprend même pas le latin et le grec.
AHAH LA HONTE ! Bref. Tout cela va changer rapidement.

Léonard est intelligent, donc il aime la nature et il l’observe beaucoup.
Il dessine pas mal du tout, et son père accepte qu’il aille dans une école de dessin hyper prestigieuse dès 1469, dirigée par Andrea del Verrocchio, un artiste plutôt performant. Léo a donc 17 ans.

Verrocchio n’est pas le dernier des attardés, il est peintre, sculpteur, fondeur, orfèvre, et il bosse accessoirement pour Laurent de Médicis, surnommé Laurent le Magnifique, ce qui est un sobriquet assez sympathique. Laurent vient d’une grosse famille, il fait des affaires et de la politique. La famille de Médicis, c’est pas n’importe qui, tu craches ton chewing-gum avant de leur parler stp.

800px-Verrocchio_Lorenzo_de_Medici.jpg

Voici justement Laurent de Médicis, sculpté par Andrea del Verrocchio, vers 1478.
© Wiki

Léo nettoie les pinceaux pendant quelques temps, puis il passe au travail des cadres, du bronze, il apprend quelques notions en chimie.
Vous avez compris que quand on parle de Léo, « quelques notions« , c’est assez large.
Par exemple, vous, au niveau physique-chimie, vous vous souvenez à peine que le précipité bleu dans le tube à essai, ça correspond à du cuivre.
Léonard de Vinci n’est pas comme vous.

2de-pc-c01-img02.png

Merci au Site Schoolmouv.fr pour ce dessin très pédagogique.

Il développe des techniques de peintures, de sculptures, et Verrocchio la boucle bien car Léo est très talentueux. C’est une école assez éclectique puisque Léo apprend aussi des notions (les fameuses « notions« ) de calcul, arithmétique et autres mots scientifiques.

 


 

♦ Léo l’artiste ♦

 

Voici le premier dessin connu de Léo, exécuté en 1473, il avait donc 21 ans.

Da Vinci 1er dessin.jpg

Léonard de Vinci, Paysage de la Vallée de l’Arno, 1473
© Wikipédia

 

Là-dessus, sa carrière démarre, avec des oeuvres comme celle-ci :

Annunciation_(Leonardo).jpg

Léonard de Vinci, L’Annonciation, 1472-1475
Huile et détrempe, 98x127cm
© Wikipédia

Léo va pas mal bosser sur une technique qui s’appelle le « sfumato« .
A ne pas confondre avec « l’espuma« .

⇒ Le sfumato c’est, selon le Larousse :

« Un modelé vaporeux destiné à suggérer par les gradations de la couleur et de la lumière l’échelonnement en profondeur des objets dans l’atmosphère. »

 

On remercie le site Leonardodavincigallery pour cette explication en image :

 

Capture d’écran 2018-08-07 à 16.10.00.png

© Leonardodavincigallery.com

Bref, Léo va bosser là-dessus un bon bout de temps et améliorer la technique à fond.

⇒ L’espuma, en revanche, c’est un mot entendu dans Top Chef qui est la traduction française du mot espagnol « mousse » en cuisine.
Aucun rapport comme je vous le disais.

Vers ses 20 ans, Léo peint aussi cette toile :

Madonna_of_the_Carnation_Leonardo_da_Vinci.jpg

Léonard de Vinci, La Madone à l’oeillet, 1473
Huile sur bois, 62x47cm
© Wikipédia

 

Vers ses 30 ans, Léo peint l’Adoration des mages, une commande d’un monastère.
Il ne finira pas le tableau. Mais c’est déjà du bon boulot comme on peut le voir.

1024px-Leonardo_da_Vinci_-_Adorazione_dei_Magi_-_Google_Art_Project.jpg

Léonard de Vinci, L’Adoration des mages, 1481
Huile sur bois, 246x243cm
© Wikipédia

 


 

♦ Léo l’ingénieur ♦

 

Léo peint, mais il est aussi ingénieur. C’est d’ailleurs son activité principale.

On peut voir des exemples de ses idées dans le Codex Atlanticus.

« Qu’est ce que c’est que cette connerie encore ? »

(Oui, mes lecteurs sont très violents dans leurs paroles).

ALORS DÉJÀ, le Codex Atlanticus, ce n’est pas une connerie, c’est un recueil de notes de Léo, qui ont été rassemblées dans un gros bouquin, après sa mort par Pompeo Leoni, un sculpteur italien.
Il couvre la vie de Léo de 1478 à 1518, donc pas mal de temps.

Codice_Atlantico_-_Legatura.jpg

Ledit Codex. Une grosse bête en cuir de 64x43cm.
© Wikipédia

Ce bouquin fait aussi penser à un autre recueil très connu, le Monster book of Monsters dans Harry Potter.
Pourquoi j’ajoute ça?
Parce que comme ça, vous vous souviendrez du Codex Atlanticus.

24728339250_b5500182df_b.jpg

 

Exemples d’idées de Léo contenues dans le Codex :

DaVinci_Crossbow.jpg

Ici, l’arbalète géante.
© Wikipédia 

 

Capture d’écran 2018-08-07 à 16.48.13.png

Des roues, de la poussée d’Archimède etc.
© Getty Images

 

Capture d’écran 2018-08-07 à 16.50.04.png

Des ailes géantes, bien évidemment.
© Getty Images

 

child-drawing-53.png

Des animaux. Nan j’déconne.
© Getdrawings

 

Actuellement, le Codex est à la bibli Ambrosienne de Milan, en Italie.

Pendant ce temps, il améliore deux-trois objets à la con genre les horloges, le métier à tisser, les grues…
En 1490, il créé une académie dans laquelle il enseigne son savoir.
A côté de ça, il est architecte et ingénieur hydraulicien.

En 1503, il commence à bosser sur la Joconde, qu’il finira vers 1515. On va en discuter juste après avoir fini de parlé de la vie de Léo.

Comme si ça ne suffisait pas, en 1505, il rédige le Codex sur le vol des oiseaux.
Ce n’est pas une blague.
C’est un bouquin sur le vol des oiseaux et sur le vol tout court.

800px-Da_Vinci_codex_du_vol_des_oiseaux_Luc_Viatour.jpg

Ledit Codex sur le vol des oiseaux.
© Wiki

Une autre particularité de ce Codex, c’est qu’il est écrit en écriture spéculaire.

« Ok, top. Je sais pas ce que c’est », me direz-vous.

L’écriture spéculaire, c’est l’écriture en miroir. En gros, on écrit en inversé, et après tu poses un miroir sur ta feuille et… Bon ok, ce que je dis n’est pas clair. Exemple :

écriture_miroir_1.jpg

© Site Chroniquesintemporelles.blogspot.com 

Pourquoi il a écrit comme ça Léo ?
Parce qu’il est gaucher, parce que ça le faisait kiffer, difficile à dire.

Bon, à la fin de sa vie, il va surtout se consacrer aux machins hydrauliques, genre assèchement des marais.

 


 

♦ Léo et le Roi ♦

 

En 1515, le roi de France c’est François Ier. François aime beaucoup Léo, c’est même son mécène. Il prend Léo et le met dans un manoir qui est l’actuel château du Clos Lucé, à Amboise. Amboise c’est une ville au bord de la Loire, en France.
C’est très sympa, j’y ai déjà été et franchement c’est une bien belle région avec de bien beaux châteaux. C’est tout pour mon analyse.

François charge Léo de créer (accrochez-vous parce que là ça devient du grand n’importe quoi) un lion mécanique qui marche et qui s’ouvre pour laisser apparaitre des lys.
Oui Monsieur, un faux lion qui marche.

Le roi se trouve au château d’Amboise, pas loin de là où vit Léo. Il est nommé premier peintre, premier ingénieur et premier architecte du roi.

Les deux lurons s’aiment tellement que la légende raconte qu’entre le manoir de Léo et le château de François, il y avait un sous-terrain permettant de se voir en secret.

Bon, c’est bien joli tout ça, mais Léo est malade depuis un bon bout de temps, et décède en 1519, dans son manoir / château, à 67 ans. J’ai pas fait de transition pour annoncer ça. Mais vous savez, le monde extérieur est dur, il va falloir vous y préparer.

 


 

♦ Léo et l’amour ♦

 

Léo n’a jamais été marié, n’a pas eu d’enfants. Au niveau relations, il a eu deux élèves, Salaï et Melzi, avec qui il était très proche. Après moi, j’étais pas là, donc je peux pas vous dire la nature de leur relation, et on s’en fout un peu. Par contre, ce qui est intéressant, c’est que, dans son testament, Léo avait indiqué qu’il donnerait l’intégralité de son oeuvre à Melzi après sa mort. Pas fou, le Melzi.

Tout ça n’a pas été très bien géré, puis qu’on a quand même paumé les 2/3 des documents de Léo. M’enfin. Que voulez-vous, à l’époque, pas de Cloud, pas de clé USB… donc difficile de conserver des vieux manuscrits.

 


 

♦ Léo, un mec sympa ♦

 

Léo était un mec sympa. Il pensait que l’Homme devait essayer de faire le bien autour de lui, d’arrêter de faire n’importe quoi, et de trouver le bonheur dans la vertu et non l’oseille. Bravo Léo.

Petite note sympathique : Léo était végétarien. Au 15ème siècle.
Je sais pas vous mais moi je l’adore ce Léo. Il dit, dans ses notes :

« Homme, si vous êtes vraiment, comme vous le décrivez, le roi des animaux, pourquoi prenez-vous vos sujets et enfants pour satisfaire votre palais, pour des raisons qui vous transforment en une tombe pour tous les animaux ? »

Babababababababaa… Ça clashe sévère. Bravo Léo.

Le-bebe-cochon.jpg

 

Maintenant qu’on voit un peu plus qui est Léo, on va pouvoir se pencher sur quelques uns de ses tableaux, relativement connus.

 


 

♦  La Joconde, La Cène,

l’Homme de Vitruve

et Salvador Mundi ♦

 

♥ La Joconde ♥ 

 

260px-Mona_Lisa,_by_Leonardo_da_Vinci,_from_C2RMF_retouched.jpg© Wiki

Alors la Joconde, on peut aussi l’appeler Portrait de Mona Lisa, ou Mona Lisa tout court.
C’est une peinture à l’huile, 77x53cm, qui est au Musée du Louvre à Paris. Le tableau a été achevé en 1519.
Il y a 20 000 personnes qui viennent la voir quotidiennement, ce qui serait éprouvant si c’était une véritable personne. Heureusement, la Joconde est un tableau, qui représente probablement une florentine de la famille Gherardini.

Le tableau va rester avec Léo de son vivant, il l’emporte même à Amboise, où François Ier lui a demandé de venir.

Pas mal de mystères entourent ce tableau, parce qu’on suppose que le modèle est Lisa Gherardini, mais bon, il y a eu pas mal de discussions là-dessus. On ne sait pas vraiment qui a fait la commande, qui l’a conservé… Bref, tout ça c’est flou. Mais on va s’en tenir à la version ci-dessus.

Ce qui est nouveau dans ce tableau, c’est que le modèle est très largement encadré, on voit les bras, le corps, un paysage derrière…

Ce qui est frappant, c’est le sourire de Madame ainsi que son regard. On a l’impression qu’elle nous observe, quel que soit l’endroit où on se trouve par rapport au tableau. C’est sûrement parce que Léo avait des connaissances solides en anatomie.

Au niveau paysage, il y a utilisation de la technique du sfumato, dont on a parlé précédemment.

Au niveau péripéties, le tableau a quand même été volé en 1911. La Joconde était tranquille, au Louvre, et s’est fait totalement dérober par Vincenzo Peruggia, un vitrier italien qui voulait la revendre en Italie à un antiquaire. Apparement, le loustique voulait que la Joconde rentre dans son pays natal. Pendant deux ans, la Joconde a fait dodo dans l’appart du vitrier, puis, en 1913, ce boulet de Vincenzo se fait choper par la police en essayant de la revendre. La Joconde va faire le tour de l’Italie, puis va revenir au Louvre en 1914.

♥ La Cène ♥ 

1024px-Última_Cena_-_Da_Vinci_5.jpg© Wiki

 

Il s’agit d’une peinture murale à la détrempe, qui mesure 4,60m x 8,80m. Elle a été peinte de 1495 à 1498, pour un couvent à Milan.

Le commanditaire de cette oeuvre est Ludovic Sforza, un gars important à Milan.
Il commande cette toile pour la mettre dans le réfectoire de l’église Santa Maria delle Grazie à Milan.

Selon le Larousse, la Cène c’est :

« Le repas que Jésus Christ fit avec ses apôtres, la veille de sa passion, et dans lequel il institua le sacrement de l’eucharistie ».

On peut voir Jésus au centre, avec 12 apôtres, 6 de chaque côté, le soir du jeudi saint, la veille de sa crucifixion. Le Christ est au milieu, et le point de fuite principal est sa tempe droite, Léo a créé des perspectives pour bien le mettre au centre, c’est quand même Jésus, faut pas déconner.

« Ouais, et donc un point de fuite c’est quoi? C’est le moment où je me casse de ton site car je pige rien ? »

Non, il s’agit plutôt d’un point imaginaire sur un tableau qui aide le dessinateur à construire son oeuvre avec un effet de perspective.

« Pourquoi est-ce le bordel à table ? N’a t-on pas appris à ces gens à se tenir correctement lors des repas ? »

Alors, l’interprétation classique du tableau, c’est que celui-ci représente un moment précis où Jésus aurait dit :

« En vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera. »

Genre quelqu’un va le balancer, vous voyez, et là, tout le monde dit :

« Quoiiiiii… mais pas du tout ! Enfin moi, je ferais jamais ça Jésus attend ! Je suis innocent moi merde ! J’ai rien fait j’te jure ! » (on vulgarise ici évidemment).

Spoiler, c’est l’apôtre Judas qui a trahi Jésus, d’ailleurs on le voit, c’est le 3ème gars à gauche de Jésus, il touche un petit sac avec un maximum d’oseille dedans, puisqu’il a trahi Jésus.

Pas cool, ce Judas.

Si vous voulez voir ce tableau, sachez qu’il est toujours au même endroit, c’est-à-dire dans l’Eglise Santa Maria delle Grazie, à Milan.

♥ L’Homme de Vitruve ♥ 

L’Homme de Vitruve s’appelle aussi « Les proportions du corps humain selon Vitruve ».

« Top, mais du coup Vitruve c’est pas Léo, donc on s’en tape ici non? »

Non, on ne s’en tape pas. Vitruve, c’est un architecte romain qui officiait un peu avant la naissance de Jésus. Léo a étudié les théories de Vitruve, et s’en inspire pour représenter les proportions du corps humain.

Voici Vitruve :

Vitruvio_Pollione_portrait.jpg© Wiki

 

Voici l’Homme de Vitruve, mais fait par Léo :

800px-Da_Vinci_Vitruve_Luc_Viatour.jpg© Wiki 

L’humain en question est dans un cercle dont le centre est son nombril.
Vous voyez l’idée : l’Homme au centre de tout. C’est nouveau de penser comme ça.

L’idée de symétrie est très présente dans ce dessin, qui tend à représenter les proportions parfaites de l’Homme. Sachez que si vous n’êtes pas parfaitement symétrique, vous êtes moche, comme à peu près tous les humains finalement. C’est comme ça, ça ne fait pas plaisir mais il fallait bien qu’on en parle au bout d’un moment.

 

♥  Salvator Mundi ♥

 

800px-Leonardo_da_Vinci,_Salvator_Mundi,_c.1500,_oil_on_walnut,_45.4_×_65.6_cm.jpg

© Wiki 

Aloooooooooooors, le Sauveur du Monde a été attribué par pas mal d’experts à Léonard de Vinci. Il a été peint en 1500 pour Louis XII (Roi de France à l’époque).

La personne représentée est bien entendu Jésus, qui fait un signe de bénédiction de sa main droite, d’où le côté « sauveur du monde« .

Pour être honnête, on avait totalement oublié et paumé cette peinture, puis elle réapparait en 2005, et est exposée à la National Gallery à Londres en 2011.

Ah oui, et accessoirement, elle est la peinture la plus chère du monde, depuis que le Louvre Abu Dhabi l’a acquis chez Christie’s New York en 2017. Le tableau est exposé là-bas, si vous voulez aller le voir.

Mohammed Khalifa al-Moubarak, président du département de la culture et du tourisme d’Abu Dhabi dira

« La pièce maîtresse de Léonard de Vinci sera notre cadeau au monde ».

Un cadeau à 450 millions de dollars. Merci Mohammed pour le cadeau.

Leonardo AuctionPhotographie prise après la dernière enchère pour ce tableau,
à New York, le 15 novembre 2017.

© Le Monde
https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/16/le-mythe-leonard-de-vinci-record-des-encheres_5215825_3234.html

Voici un passage de l’article du Monde écrit par Philippe Escande traitant de ce record :

« Chaque année, des instituts spécialisés s’échinent à calculer la valeur d’un nom, celui d’une entreprise dont le seul label justifie un surcoût immédiat du produit sur lequel il figure. Sans surprise, c’est Apple qui truste la première place depuis des années, suivie de près par Google, Microsoft et Coca-Cola. Mais elles viennent d’être battues à plate couture par le plus célèbre artiste de tous les temps, Léonard de Vinci. »

A méditer.

Voilà pour la vie et les oeuvres de Léo.


 

♥ Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager, à vous abonner et à commenter surtout 🙂
♥ Compte Insta du site : @Artvulgaris

 


 

 

 

Publicités

23 commentaires

  1. Patrick Blanchon

    Bravo pour cette article qui correspond bien à la charte du site : dire des choses compliquées avec des mots simples.Un gros travail de documentation derrière le ton humoristique du discours !
    Pour les amateurs de la renaissance je recommande 3 livres de Sophie Chauveau un sur Lippi, un autre sur Botticelli et encore un autre sur Leonard de Vinci.
    je vous donne le lien pour Leonard de Vinci :
    https://www.babelio.com/livres/Chauveau-Leonard-de-Vinci/131388

    Aimé par 1 personne

  2. Claire

    Lorsque j’ai découvert ton blog, bien que le fond soit bien là, j’avoue avoir été un peu rebutée par la forme avec ta prose « vulgaris », mais à force d’articles, au final je trouve cela amusant 😉
    Merci pour tous ces détails sur la vie de Léo, j’ai beaucoup aimé cet article 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. iotop

    Bon jour,
    Bel article (comme toujours d’ailleurs).
    En ce qui concerne « le Sauveur du Monde », il n’a pas l’air très catholique avec sa boule de cristal et ses deux doigts l’air de deux dire  » j’étais à deux doigts de réussir » à être reconnu comme le vrai Jésus (car il était le frère jumeau) de Jésus guérisseur et magnétiseur de son état pris en flagrant délit de ressusciter un nommé Lazare qui depuis un autre Lazard (hasard ?) marche du tonnerre dans le financier (et pas le gâteau) …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s