FIAC 2019

Du 19 au 21 octobre dernier, j’ai été traîner du côté de la FIAC, à Paris. 

Je suis restée 4 jours, j’ai visité 4 endroits, je vous ai fait une petite sélection des familles.

Afin d’être plus pointu, vous pourrez trouver la définition de ce qu’est la FIAC juste ici. J’avais écris ce petit résumé il y a fort longtemps mais ça ne fait jamais de mal de se rémemorer les bases. De plus, toutes les infos sont encore exactes, et ça c’est fort.

On va aussi se calmer deux minutes et se rappeler qu’on est ici pour vulgariser, et qui dit vulgarisation dit accessibilité donc voici, sans crier gare, quelques petites explications : 

La FIAC est une foire d’art contemporain parisienne qui a lieu tous les ans au mois d’octobre.

Il y a plusieurs lieux : la FIAC en elle-même, au Grand Palais, dans le 8ème à Paris, et des foires OFF, un peu partout. 

Vous pouvez visiter le FIAC de manière virtuelle en cliquant ici : .

Si vous avez la chance de passer par Paris à ce moment là, vous pouvez réserver vos billets à l’avance, sur le site de la FIAC. 


Voici les tarifs : 

Billet FIAC 38 €
Tarif réduit 25 €
Moins de 12 ans, gratuit
Vestiaire 2€ par article.

Leur site est bien fait, et si vous avez des questions ils répondent au téléphone (j’ai testé pour vous). 

Voilà. Et autre chose : pas besoin de travailler dans le milieu de l’art pour y aller. C’est comme un musée, on ne vous demande pas votre CV avant d’entrer. C’est comme pour les ventes aux enchères et tout le tintouin.

Sentez-vous libres. D’ailleurs, de manière générale, sentez-vous libres.

Allez, on commence la visite.

LA FIAC EN TANT QUE TELLE,

GENRE AU GRAND PALAIS.

Ledit Grand Palais.
Pour une question d’anonymat, comme d’habitude,
on retrouve beaucoup de gens avec des têtes de lions.
Vue de l’intérieur.
La verrière du Grand Palais. Charmante.
Avec une oeuvre contemporaine calée dans le coin d’un booth.
Booth = stand.

N’hésitez pas à utiliser ce mot pour avoir l’air parfaitement intégré dans le milieu de l’art.
Morceau de booth.

Commençons à se délecter, ni plus ni moins, de quelques oeuvres.

Il s’agit d’un cerf empaillé avec des boules de verres dessus, lui donnant un côté pixelisé.
Cette oeuvre a été créée par Kohei Nawa, un artiste japonais né en 1975.
Peter Alexander, Cherry on top, 2018
Urethane, Galerie Thomas Zander
Peter Alexander est un artiste américain né en 1939 qui fait des choses absolument charmantes, cf ci-dessous :
Peter Alexander, Violet Wedge, 1967
C’est de la résine polyester.
Oeuvre qui n’était pas à la FIAC, c’est pour se cultiver.
© Franklin Parrasch Gallery
Chun Kwang Young, Aggregation19-AP028, 2019
Mixed Media with Korean Mulberry Paper, 135x115cm
Exposée à la FIAC
2019.
Re- une oeuvre de Chun Kwang Young, un artiste sud-coréen né en 1944.
Cette oeuvre n’était pas à la FIAC, mais c’est pour vous montrer un peu le style du gars.

Genre des papiers de mûrier, peints, accumulés.
© Le site de l’artiste
Andrea Bowers, Feminist Army, 2019
Acrylic marker on cardboard, 127x83cm
Chez Kaufmann Repetto

J’avais d’ailleurs déjà apprécié son travail lors d’Art Basel 2019. Andrea Bowers est née en 1965 à Los Angeles, c’est une activiste féministe. Elle traite aussi des sujets comme l’immigration, l’environnement. Son travail a été montré dans beaucoup de foires et fait partie de collections très importantes, c’est un peu une star. 

Sadie Benning, Untitled, telephone drawing, 2017
Wood, aqua resin, casein, acrylic, gouache, 172x121cm
Chez Kaufmann Repetto
Greg Parma Smith, Love’s Dimension (cracked golden), 2017-2018
Oil, jewels and metallic leaf on canvas over shaped panels.
Chez Francesca Pia

J’aime bien ce qu’il fait donc je vous en remets une couche ci-dessous.

Greg Parma Smith est un artiste américain né en 1983.

Greg Parma Smith, Albatross with Nimbus, 2016
Oil and jewels on canvas, approx. 106 x 106 x 5 cm
Chez Francesca Pia, pas à la FIAC pour celle-ci.
© Galerie Francesca Pia
Exhibition view, Adult Learning, Swiss Institute, New York, 2008
Chez Francesca Pia, pas à la FIAC pour celle-ci.
© Galerie Francesca Pia
Monica Bonvicini, Anger is like, 2019
Tempera on Fabriano paper, 218x167cm
Chez Peter Kilchmann
Georges Mathieu (1921-2012), Abîme absolue, 1990
Huile sur toile, 100x81cm
Chez Perrotin

Toujours chez Perrotin (exceeeeeeellente galerie d’art), nous avons de magnifiques oeuvres de Jean-Michel Othoniel, un sculpteur né en 1967 à Saint-Etienne. 

Exemple d’oeuvre par Jean-Michel Othoniel
dans les jardins de Versailles en 2015.
© Perrotin
Re-Jean-Michel Othoniel, Oeuvre commandée par la RATP,
dont la conception a débuté en 1996 à la Villa Médicis.
Verre de Murano, aluminium et céramique.
© Perrotin
Jason Martin, Untitled, 2018
Oil on aluminium, 178x178x11cm
Chez Lisson Gallery
Edith Dekyndt, Slow Object 012, 2019
Silver leaf on fabric, 90x135cm
Chez Konrad Fischer
Mario Merz, Untitled, 1998
Collage, chalk on paper on Folex, Neon, 150x337cm
Chez Konrad Fischer
Barry X Ball, Purity, 2008-2017
Ultra-translucent white Mexican onyx, stainless steel, 41x30cm
Chez Fergus McCaffrey
Barry X Ball, Envy, 2008-2016
Golden Honeycomb Calcite, stainless steel, 43x30cm
Chez Fergus McCaffrey
Callum Innes, Exposed Painting Bluish Violet Red Oxide, 2019
Oil on linen, 250x242cm
Kerlin Gallery

 

ASIA NOW 

 

Asia Now est une foire parisienne qui montre ce qui se passe sur la scène contemporaine en Asie. C’est la 5ème année qu’elle a lieu en parallèle de la FIAC, ce qui est une riche idée. C’est situé Avenue Foche dans le 8ème, c’est très chic. J’aime beaucoup.

Attention à ne pas se méprendre : il n’y a pas que des galeries asiatiques, il n’y a que des oeuvres d’artistes asiatiques. Mon booth préféré était par exemple celui de la galerie milanaise ESH, donc aucun rapport. 

Spoiler : c’est ce que j’ai préféré lors de mon séjour parisien. 

Vue de la cour intérieure.
La photo dudit booth de la Galerie ESH.
Takeshi Igawa, Flow I, 2014
Urushi lacquer, plywood, 110x78cm
Représenté par la galerie ESH.
De la céramique qui coule, par Shoko Taruma, toujours chez ESH.
Hiroshi Kaneyasu, Dynamics of Layered Colors III
Urushi laquer, plaster, 23x28x42cm
Touuuuuuujours chez ESH Gallery.
Tapisserie par Gulnur Mukazhanova.
Tiffany Bouelle, chez Tokyoïte Gallery
Un poisson, dont je n’ai pas retrouvé l’auteur, mais je l’aime beaucoup.
Sun Yanhu, chez M97 Gallery
Sun Yanhu, chez M97 Gallery
Bae JongHeon à la Galerie SOSO Korea
Image dérobée à la Galerie SOSO, tout droit venue de Corée.
Donc là, on est sur des vagues en PVC par l’artiste Kim Yunsoo.
Je les ai pris en photo mais c’était moche, alors qu’en vrai c’est assez extraordinaire.
Un zoom desdites vagues.

Bon, on va s’arrêter là pour Asia Now car ça pourrait durer 40 ans et ce n’est pas le but.

 

ART ELYSÉES

 

Donc là, une fois de plus, on est sur une foire OFF, c’est-à-dire une bébé foire qui se tient à côté de la grosse FIAC. 

On est plus sur du design, ça tombe bien car j’aime beaucoup le design. On est plus dans un mood architecture intérieure. 

Bon là, je sais pas s’il y a encore des gens qui lisent ce que je raconte car ça doit être long. Donc je ne vais pas vous assommer avec des tonnes de photos. 

On va commencer par une petite sélection d’Art Aborigène, à la galerie Arts d’Australie à Paris. 

Abie Loy Kemmare, artiste aborigène (1972-.)
Janie Lewis Kulyuru, My country, 2016
Acrylique sur toile, 152x122cm
Abie Loy Kemmare, artiste aborigène (1972-.)
Photo du mur du booth de cette galerie d’art aborigène.

Fin de l’art aborigène, on passe à autre chose.

Julien Colombier, Blue Palms, 2018
Acrylique et pastel gras sur papier marouflé sur toile, 150x120cm
Chez Le Feuvre & Roze
Une grosse oeuvre, par Meguru Yamaguchi.

Là on passe à la galerie Art 22, qui nous vient de Bruxelles. J’aime tout ce qu’ils font, je peux pas vous dire mieux. (Ça dénonce niveau animalier).

Ghyslain Bertholon, Troché de Face, Lapin, 2016
Taxidermie et bois laqué, pièce unique, 40x30x20cm
Chez Art 22 Gallery.
Est-ce un portrait au pastel ? ABSOLUMENT PAS, c’est une photo, avec un voile utilisé devant l’objectif, par la photographe Charlotte Mano.
Eric de Ville, Les Jardins de Babel, 2019
Hahnemühle Pigment print mounted on dibond
Edition of 8 + 2 AP / size
84 x 110 cm / 107 x 140 cm / 130 x 170 cm

 

L’ESPACE MONTE-CRISTO –

FONDATION VILLA DATRIS

 

Voilà, et donc pour finir, j’ai été visiter un des lieux d’exposition de la collection de la Fondation Villa Datris, inauguré à Paris, dans le 20ème en 2014 : l’Espace Monte-Cristo. C’est un loft industriel immense, dans lequel l’exposition Mare Nostrum a été organisée. Ça dénonce sec à travers une centaine de sculptures contemporaines, à voir jusqu’au 12 janvier 2020. 

Cathryn Boch, Sans titre. 2016
On est sur de la carte routière, du tissu, de la précision.
Laurent Perbos, Niobé. 2013
Amélie Giacomini & Laura Sellies, Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous. 2017
C’est le titre de l’oeuvre, j’y peux rien moi.
Sculpture par La Fratrie, les frères Luc et Karim Berchiche,
sur le thème des îles.
La Fratrie, again.

Bon bah voilà. Ça suffit pour aujourd’hui.

J’espère que ce petit tour parisien vous a plu.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à envoyer cet article à quelqu’un qui serait susceptible d’éprouver un intérêt pour ce contenu artistique. 

Vous êtes fort nombreux à me lire, ça me va droit au coeur sachez-le.

Merci les loustics 🖤

Les news :

Pour se tenir un peu au courant de ce qui se passe, vous pouvez recevoir une fois par mois les derniers articles d’Art Vulgaris : 
(là il faut entrer votre email sinon ça ne marche pas et allez voir dans vos spams si vous ne recevez pas une confirmation d’inscription)

 

Ou suivre Art Vulgaris sur les réseaux sociaux : 
(ou les deux soyez pas lourds)

Insta : Vous retrouverez quotidiennement des oeuvres des artistes abordés sur le site et de la culture G à foison pour se la péter à l’apéro, je partage des visites de musées, de foires d’art, des résumés de conférences et tout le tintouin. Et des photos de bébés animaux en story car la vie est suffisamment compliquée comme ça.

Facebook et Twitter : Pour ceux qui n’ont pas insta et qui veulent quand même suivre l’actu dudit site (grosso modo le même contenu que sur insta).