La Galerie des Offices

Deux millions de touristes par an, 8000m² de surface, ouverte au public depuis 1765 et considérée comme la plus importante collection de peintures italiennes au monde : aujourd’hui, nous allons faire un petit tour des oeuvres présentes à la Galerie des Offices, ou Galleria dei Offizi à Florence, en Toscane, en Italie. 

Je vous ai mis un GIF que j’ai créé moi-même depuis Google Earth car j’ai visiblement trop de temps libre, pour situer ladite Galerie. 

Je vous prépare un petit topo sur la Renaissance Italienne et comme vous pouvez l’imaginer, ça prend un petit bout de temps, on va dire que c’est une période assez riche et que ce n’est pas en deux heures sur Wikipédia que je vais réussir à vous transmettre l’ampleur du délire. 

‘Pourquoi elle nous parle de ça celle-là ?’

Parce que tout commence pendant ladite Renaissance, enfin ‘tout’, non, mais au moins la construction de la Galerie des Offices. Cosme le jeune (1519-1574), grand-duc de Toscane, AKA Cosimo I de Médicis, demande à l’architecte Giorgio Vasari de lui construire des bureaux pour bosser tranquilou à Florence et administrer la région au plus grand des calmes. 

Donc là, immédiatement, ça va partir en vrille. Giorgio se chauffe et construit 8000m² de baraque.

Ci-dessous, je vous ai entouré avec discrétion et finesse la Galerie des Offices pour que vous vous rendiez compte de la taille du machin ET aussi que vous vous rendiez compte de l’architecture dite EN FER À CHEVAL du bâtiment. Je vous laisse regarder l’image, puis je vous mets une photo de fer à cheval.
Vous allez voir, c’est frappant. 

Pour les fidèles d’Art Vulga, vous allez voir que je maîtrise à la perfection InDesign depuis peu. Je fais des choses tout simplement remarquables. La délicatesse de mes retouches est tout bonnement grandiose. 

Continuons. 

Un fer à cheval. Similaire à la Galerie des Offices.

La Galerie des Offices est au bord de l’Arno.

L’Arno, ce n’est pas un pote qui joue au handball, c’est le nom du fleuve qui traverse Florence et Pise.
Le bordel fait 241km, draine un courant de malade, et n’est pas beau à voir en cas de grosses pluies. 

Si vous souhaitez vous rendre à ladite Galerie, il va tout d’abord falloir aller à Florence, c’est en plein centre et vous avez plutôt intérêt à réserver votre billet sur le site officiel.

Et comme dirait le site Florence-Museum.com

‘Si vous n’aimez pas du tout les musées, nous vous conseillons quand même d’aller visiter les Offices parce que c’est tout de même la galerie d’art la plus importante d’Italie et surtout l’une des plus célèbres au monde.’

Voilà, donc forcez-vous. OU lisez la suite, ce sera déjà un bon début. 

Ensuite, afin de vous faire comprendre, il va falloir dire que vous cherchez la ‘Gallerie degli Uffizi’

La visite va durer un bon bout de temps si vous êtes quelqu’un de sérieux, donc prévoyez 4-5 heures devant vous car il y a des hectares à parcourir. 

Je vous conseille donc tout simplement de manger avant. Ne me remerciez pas, j’ai beaucoup d’autres astuces comme ça à vous partager. 

Dernier détail, présent dans la FAQ du site français dédié à la Galerie des Offices : 

J’espère que tout le monde est rassuré.

Au niveau du parcours, c’est pas bien compliqué : ça va de chef d’oeuvre en chef d’oeuvre, par ordre chronologique. Il y a 45 salles.

J’ai créé ci-dessous un panel des quelques oeuvres marquantes de la Galerie des Offices, comme ça vous pourrez allègrement bluffer et dire que vous y êtes allé il y a 10 jours. Au-delà de la disposition gracieuse desdites photographies, vous pouvez aisément cliquer dessus afin de les agrandir, ou poser délicatement votre curseur sur les images pour connaître l’auteur et le titre de l’oeuvre. 

On a suffisamment discuté, voyons ensemble l’ampleur du délire.

 

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur certains artistes dont a pu voir les tableaux ci-dessus, voici la liste des biographies que j’ai déjà rédigées : 

Sandro Botticelli
Raphaël
Léonard de Vinci
♦ Michel-Ange
♦ Filippo Lippi dans la bio de Sandro Botticelli
♦ Domenico Ghirlandaio dans les bio de Raphaël et de Léonard de Vinci
♦ Andre del Verrocchio dans la bio de Léonard de Vinci

C’est tout pour aujourd’hui !

Les news :

Pour se tenir un peu au courant de ce qui se passe, vous pouvez recevoir une fois par mois les derniers articles d’Art Vulgaris : 
(là il faut entrer votre email sinon ça ne marche pas et allez voir dans vos spams si vous ne recevez pas une confirmation d’inscription)

 

Ou suivre Art Vulgaris sur les réseaux sociaux : 
(ou les deux soyez pas lourds)

Insta : Vous retrouverez quotidiennement des oeuvres des artistes abordés sur le site et de la culture G à foison pour se la péter à l’apéro, je partage des visites de musées, de foires d’art, des résumés de conférences et tout le tintouin. Et des photos de bébés animaux en story car la vie est suffisamment compliquée comme ça.

Facebook et Twitter : Pour ceux qui n’ont pas insta et qui veulent quand même suivre l’actu dudit site (grosso modo le même contenu que sur insta).